L’alopécie androgénique

/L’alopécie androgénique

L’alopécie androgénique, ou androgénétique, touche aussi bien les hommes que les femmes. Non douloureuse et non dangereuse pour la santé, cette pathologie cause principalement un préjudice esthétique et psychologique. En effet, l’apparence physique est au cœur de nos relations sociales qu’elles soient amicales, amoureuses ou professionnelles. Une perte de cheveux importante peut générer un manque de confiance en soi, un état dépressif, un isolement. Bien que la calvitie soit plus facilement acceptée socialement chez les hommes que chez les femmes, l’alopécie androgénique est un trouble capillaire qui peut être dur à vivre aussi bien pour un homme que pour une femme. Il existe des solutions pour ralentir la chute des cheveux et renforcer les follicules pileux.

Les symptômes

La particularité de l’alopécie androgénique consiste dans le fait que la perte de cheveux est progressive. Il ne s’agit pas d’une chute massive sur un court laps de temps. Selon les individus, les zones dégarnies seront visibles dans un délai plus ou moins long. Cela dépend du volume de la chevelure, de l’importance de la perte quotidienne de cheveux, etc. Nous ne sommes pas égaux devant les manifestations de cette pathologie.
Généralement, les premières zones touchées sont les parties latérales du front, les tempes ou le sommet du crâne. Les chutes de cheveux peuvent commencer aux alentours de 15 ans. Mais elles peuvent aussi débuter à un âge plus avancé.
L’alopécie androgénique se manifeste par une miniaturisation des tiges pilaires. Ce phénomène n’est pas visible à l’œil nu. Or plus cette pathologie est prise en charge tôt, plus les résultats des traitements sont importants. C’est pourquoi Aderans Hair Beauty a intégré au sein de son concept un diagnostic capillaire effectué à l’aide d’une micro-caméra qui permet un agrandissement de l’ordre de 100 fois.

Les causes

Les causes de l’alopécie androgénique (ou androgénétique) sont de deux natures :
– le facteur héréditaire : avoir un de ses parents qui souffre d’alopécie androgénique accroit les risques d’en souffrir plus tard ;
– le facteur hormonal : les hormones jouent un rôle important au sein du cycle de vie des follicules pileux. Un déséquilibre hormonal peut aboutir à une alopécie androgénique.

Les traitements

L’alopécie androgénique n’est pas une fatalité. Il existe des traitements pour stopper la chute des cheveux et stimuler la repousse. Lorsque celle-ci est trop importante, il est également possible d’opter pour une chevelure de remplacement. Mais avant de recourir à une perruque ou à une greffe de cheveux, il est important d’essayer toutes les techniques de soin :
– les médicaments habituellement prescrits par les dermatologues ;
– l’utilisation de soins spécialement conçus pour répondre aux besoins des personnes souffrant d’alopécie androgénique (comme ceux développés par les laboratoires Aderans) ;
– les séances de luminodermie qui offrent des résultats impressionnants aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

By | 2017-09-13T10:34:14+00:00 8 septembre 2017|Santé|

Leave A Comment